African Confederation of Digital Sports

Création de l’African Confederation of Digital Sports

N'hésitez pas à partager !

African Confederation of Digital Sports, un nouveau levier de croissance pour l’e-sport en Afrique.

L’e-sport en Afrique n’est plus dans son inception. Aux quatre coins du continent, on observe depuis de nombreuses années déjà, les efforts entrepris par divers acteurs pour mettre en place des événements, des circuits et des écosystèmes en bonne et due forme. Ceci ne peut naturellement pas se faire sans l’instauration d’organes institutionnels au niveau national, régional et plus récemment au niveau continental. Et c’est bien là que l’Assemblée générale constitutive qui s’est tenue le 26 Juin 2023 à Casablanca prend tout son sens. Il y a désormais un organisme faîtier capable d’organiser les initiatives jusque-là éparses, et d’apporter une direction commune à la démarche continental pour l’e-sport en Afrique. 

Assemblée Générale Constitutive de la Confédération Africaine des Sports Digitaux

African Confederation of Digital Sports : enfin, le grand pas en avant

Faire la promotion des sports électroniques sur le continent s’apparente à un parcours du combattant. Si l’état des lieux n’est pas le même dans tous les pays, les discussions en marge de l’Assemblée générale ont bien démontré que les maux sont les mêmes. Les défis que les initiateurs peuvent rencontrer au Burkina Faso font écho aux problèmes qui minent la scène e-sport au Bénin, au Maroc ou en Tanzanie. 

Si l’on doutait encore de la pertinence d’une telle réunion des promoteurs d’un bout à l’autre du continent, ce constat suffit à les faire taire. Car, identifier et mieux comprendre les problèmes que les uns ont rencontré, qu’ils rencontrent encore et qu’ils seront amenés à surmonter est une garantie forte de créer des associations et fédérations plus efficaces au niveau national. On ne doute pas un instant que les résultats parleront d’eux-mêmes. 

A bien des égards, l’Assemblée générale constitutive s’apparente à un nouveau départ, dans un contexte où les efforts individuels à l’échelle nationale commençaient peut-être à perdre de leur élan. 

Une confédération qui compte plus de 40 pays !

Ainsi, grâce à la bienveillance du Roi Mohammed VI, le Royaume du Maroc a accueilli le 26 juin dernier, les délégations venues de 40 pays du continent pour l’Assemblée générale constitutive de l’African Confederation of Digital Sports (Confédération Africaine des Sports Digitaux). Ceci marque un point tournant dans le développement concret des sports électroniques sur le continent. 

Au cours de cette Assemblée, c’est le Président de la Fédération Royale Marocaine des Jeux Électroniques qui a été élu au poste de Président de la nouvelle confédération. Suite à son élection, M. Hicham EL KHLIFI a déclaré que :

L’Assemblée Générale Constitutive de l’ACDS marque le début d’une nouvelle ère passionnante pour les sports digitaux en Afrique. Nous sommes déterminés à faire de l’Afrique un acteur majeur dans l’industrie mondiale des sports digitaux, en créant des opportunités pour les joueurs talentueux, en favorisant l’inclusion et en suscitant l’enthousiasme des fans. Nous sommes impatients de collaborer avec tous les acteurs clés pour faire avancer notre mission commune.

M. Hicham EL KHLIFI

Avec l’adhésion d’une quarantaine de pays dès son inception, la Confédération Africaine de Sports Digitaux (ACDS) jouit d’une légitimité rare dans le domaine. Dans l’ordre alphabétique, les représentants des pays ci-dessous étaient présents à l’Assemblée générale constitutive : l’Angola, le Bénin, le Botswana, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine, République démocratique du Congo, Djibouti, Eswatini, Éthiopie, Gambie, Ghana, Guinée Bissau, Guinée Conakry, Kenya, Lesotho, Liberia, Madagascar, Malawi, Mali, Mauritanie, Maurice, Maroc, Namibie, Niger, Nigeria, Rwanda, Sao Tomé, Sénégal, Sierra Leone, Somalie, Afrique du Sud, Soudan du Sud, Soudan, Tchad, Togo, Ouganda, Côte d’Ivoire, Mozambique et Tanzanie.

Comité Exécutif de la Confédération Africaine des Sports Digitaux

Fédérer pour mieux grandir 

L’intérêt de rejoindre un organisme comme l’African Confederation of Digital Sports prend tout son sens lorsqu’on découvre les missions qui lui sont confiées. En termes simples, ces missions peuvent se décline en 3 grands points qui englobent les 7 objectifs majeurs de l’ACDS : 

L’harmonisation de la démarche e-sportive sur le continent 

Le premier objectif est de créer un creuset commun pour toutes les initiatives autour de l’e-sport sur le continent. Autrement dit : établir un réseau de collaboration avec d’autres acteurs de l’écosystème des sports digitaux et de l’industrie des jeux-vidéo en Afrique.

Ensuite, il est question de créer une feuille de route efficace qui sous-tend le développement de l’e-sport en Afrique. Comme l’ACDS le décline dans son communiqué de presse : contribuer à l’établissement de normes pour l’écosystème des sports digitaux en Afrique, ainsi que des politiques publiques adaptées à chaque pays

Ce dialogue avec les autorités de chaque pays apporte plus de poids aux initiatives nationales. Notamment, en fournissant des lignes directrices appropriées pour reconnaître et légitimer les sports digitaux dans chaque pays, en proposant un dialogue avec les gouvernements locaux et en élaborant des projets de loi pour la reconnaissance de ce nouvel écosystème, ainsi que des projets de politiques publiques pour les citoyens.

La professionnalisation des carrières des talents e-sport 

La deuxième grande ligne d’action de l’ACDS (African Confederation of Digital Sports) touche à la professionnalisation de la pratique e-sportive où que l’on se trouve en Afrique. Pour ce faire, il sera question de 

créer un système de classement des sports digitaux africains pour évaluer de manière appropriée, mesurable et légale les carrières et les performances des athlètes, des équipes et des autres professionnels. Autrement dit, un système qui suit l’évolution des talents et encourage le développement de leurs compétences dans un cadre soigneusement réglementé. 

Ceci aboutit naturellement sur l’accès à d’autres opportunités tant au niveau régional, continental, qu’international. Comme le souligne l’ACDS, il est important de participer aux programmes internationaux et régionaux pour le développement de carrières professionnelles, ainsi que pour explorer et créer des opportunités pour les athlètes et les personnes impliquées dans l’écosystème des sports digitaux.

Une meilleure représentation pour la défense des intérêts africains dans l’industrie des sports digitaux 

Les efforts de l’ACDS ne peuvent pas être fructueux en vase clos. Il est évident qu’une telle confédération devra se tourner vers tous les acteurs et partenaires de la scène sur le continent et au-delà. Ainsi, dès la tenue de l’assemblée générale constitutive de l’African Confederation of Digital Sports, il était établi qu’elle devrait : 

  • Nouer des partenariats avec les Confédérations continentales des sports électroniques ; et
  • Jouer un rôle de collaboration et de représentation en partenariat avec des organisations de différents secteurs qui se joignent à l’ACDS.
Logo African Confederation of Digital Sports / Logo Confédération Africaine des Sports Digitaux

Qu’est-ce que l’ACDS apporte concrètement au gameur africain ? 

Que l’on soit gameur au Bénin, e-sportif au Maroc, casteur en Angola ou créateur de contenu au Sénégal, la scène e-sportive est sur le point de connaître une croissance notable. L’adhésion à des normes continentales deviendra un gage de développement plus rapide pour les initiatives e-sportives au niveau local. Mais surtout, l’accès aux ressources et au réseau d’une confédération est un moyen sûr d’ouvrir l’accès à toutes les opportunités que l’industrie peut présenter pour les talents qui résident sur le continent. Mais par-dessus tout, les gameurs africains profiteront enfin d’une reconnaissance plus tangible, lorsqu’il est question d’approcher leurs gouvernements et de défendre les intérêts de leurs communautés.


N'hésitez pas à partager !

afrigamers

Compte principal d'édition pour le site AfriGamers.

Voir tous les articles de afrigamers →

Une réflexion sur « Création de l’African Confederation of Digital Sports »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *