Pour comprendre AfriGamers, il faut d’abord comprendre le contexte dans lequel nous évoluons.

Ce n’est un secret pour personne : être amateur de jeux-vidéo en résidant sur le continent africain est généralement une vocation dure à tenir. Ce n’est pas qu’il n’y a pas de joueurs invétérés parmi nous, c’est plutôt que la plupart d’entre nous ne peuvent pas se permettre le genre d’investissement financier que représente notre passion des jeux-vidéo en Afrique.

Nous pourrions avoir accès aux dernières parutions, s’offrir les contenus téléchargeables et même commander les dernières consoles. Mais pour cela, il faudrait être relativement aisé. Car, les pays d’Afrique brillent par leur absence sur les sites des éditeurs et développeurs de jeux. Et pour cause : tout le monde semble penser que les gamers du continent, n’ont pas le profil de bons payeurs.

Et même si ce n’est pas par défaut de volonté, il est vrai que se procurer des jeux récents est généralement un parcours difficile. Ce n’est donc pas surprenant de voir les joueurs se tourner vers des sources moins légitimes pour le contenu qu’ils convoitent.

Les maux qui grèvent la scène régionale (et continentale) du jeu-vidéo sont légion. Mais, nous n’avons pas la prétention d’y apporter des solutions. Du moins, pas dans l’immédiat.

Les débuts du collectif

L’initiative AfriGamers est partie de peu. Nous sommes, à la base, un regroupement des personnes passionnées par les jeux-vidéo. Nous sommes, soit des adeptes ayant une culture approfondie du sujet, soit des curieux qui ont pris goût à la chose bien plus tard. Mais, nous avons en commun un intérêt prononcé pour tout ce qui touche de près ou de loin aux jeux-vidéo.

Le nom que nous avons choisi, peut prêter à confusion, en plus de nous faire passer pour des personnages prétentieux. Nous ne sommes pas encore un collectif transfrontalier, et pour l’instant le Bénin est notre seule demeure. Nous sommes une petite équipe, avec de grandes ambitions, et ce site se veut être une vitrine pour montrer au monde, et à tous nos semblables, ce que nous tentons de réaliser sur la scène nationale du jeu-vidéo.

Pour l’instant, notre objectif principal chez AfriGamers est de sensibiliser autour des jeux-vidéo. Pas uniquement de sensibiliser les joueurs, mais également leurs parents et les institutions pédagogiques. Car, nous ne cherchons pas uniquement à montrer que les jeux-vidéo ne sont pas une « pure perte de temps », ou des « divertissements violents », mais plutôt à démontrer par la pratique, l’intérêt pédagogique qu’ils peuvent avoir dans le développement normal des plus jeunes.

C’est dans cette optique que nous avons lancé en 2014, en collaboration avec l’Institut Français du Bénin (à Cotonou), des ateliers de formation et des tournois de jeux-vidéo. Nous sommes ouverts à toutes suggestions et à toute aide, quelle que soit la forme qu’elle puisse prendre.


AfriGamers, l’action concrète

Depuis 2018, nous avons initié des compétitions régulières dans Cotonou et environs. Nous avons organisé des tournois principalement sur les jeux suivants : TEKKEN 7, FIFA 19, Street Fighter V AE et Dragon Ball Fighters Z. Nous sommes allé au contact des différentes bases de joueurs et des communautés, et nous pensons avoir pu tirer d’eux, toutes les informations nécessaires pour organiser des événements de qualité.

Notre objectif s’est donc enrichi d’un nouveau volet : encourager le développement de talents au Bénin et les faire participer à des compétitions internationales. Dans cette optique, nous avons pris soin de nous tenir aux standards de qualité et de rigueur de tournois internationaux.

Nous avons également participé à la sélection de joueurs pour des compétitions sous-régionales comme le FEJA 2018 et l’EFC 2018. Et nous comptons bien continuer sur cette lancée.


La mission de ce site

Ce site servira donc à mettre en lumière les initiatives lancées au niveau local, au niveau régional, et continental, qu’il s’agisse d’associations de gamers, de studios de développements ou de tout autre événement notable.

Cordialement,
L’équipe AfriGamers.